Archive for décembre 2009

TROPHEES LCL 2009

11 décembre 2009
La troisième édition du « Trophée LCL des femmes qui font bouger la région », réalisée avec les quotidiens régionaux du groupe Est Républicain, dont le Dauphiné Libéré, a révélé hier, au siège grenoblois de LCL, la personnalité retenue en Isère, par les lecteurs du Dauphiné Libéré.

Il s’agit en effet de montrer la place croissante des femmes à des responsabilités de premier plan dans notre région. Et, en l’occurrence, six femmes de talents, reconnues chacune dans leur domaine d’excellence, étaient encore en lice pour cette dernière ligne droite, après une présélection effectuée par notre jury.

Hier soir, la lauréate iséroise retenue par nos lecteurs, et appelée ainsi à succéder à Jeannie Longo, élue l’an dernier, est Françoise Carpentier, Chef du service des urgences du CHU de Grenoble. Cette spécialiste de la prise en charge dans… l’urgence, a d’ailleurs immédiatement dédié cette distinction « à toute une équipe, dont beaucoup, d’ailleurs, sont des femmes. C’est un métier où l’on ne peut travailler tout seul, particulièrement exigeant, pour lequel il est nécessaire de mettre en œuvre de larges connaissances ». Le chèque de 10 000 euros que lui a remis François Lasnier,

régional de LCL, en présence de Henri-Pierre Guilbert, Pdg du Dauphiné Libéré et Jean-Pierre Souchon, rédacteur en chef, « sera remis à Locomotive, une association grenobloise dont l’action me tient particulièrement à cœur, puisqu’elle se consacre aux enfants malades et à leurs parents « .

Six candidates passionnées

« Vous êtes toutes des personnalités passionnées et vous avez accepté de relever le challenge que nous vous avions proposé », avait tenu à préciser Jean-Pierre Souchon, en présentant les candidates.

Passionnées, c’est en effet bien ce qui caractérise les cinq autres élues au trophée.

Ainsi, Catherine Candela, directrice d’Air Liquide à Sassenage, est à la tête d’une équipe de spécialistes qui travaillent autant sur le LHC du Cern de Genève, que sur la fusée Ariane. Agnès Chotin, chef de l’Auberge Napoléon à Grenoble, sait faire éclore les plus fameux mariages de saveurs au sommet de la gastronomie française. Mélina Robert-Michon, après trois jeux olympiques, s’apprête à défendre à nouveau les couleurs de la France aux JO de Londres 2012 au lancer de disque. Annie Goury, présidente des Femmes Chefs d’Entreprise en Isère, et directrice d’Ovalis Consultants, porte la représentativité des femmes dirigeantes dans toutes les instances. Et Chantal Spillemaecker, Conservateur en chef au musée dauphinois et directrice du Musée Berlioz à La Côte Saint-André, place l’art au premier rang du patrimoine de l’Isère.

Publicités

Offrez le restaurant en cadeau.

4 décembre 2009

Offrir un bon repas au restaurant sans y être, c’est possible !

Grâce au « chèque gastronomie », offrez un cadeau unique et personnalisé : Un repas gastronomique à l’Auberge Napoléon.
De la valeur de votre choix, ce chèque permet aux heureux destinataires de goûter la cuisine d’Agnès.

Si vous désirez de plus amples renseignements sur le « chèque gastronomie » veuillez me contacter au 04 76 87 53 64 ou posez vos questions dans la rubrique contact du site http://www.auberge-napoleon.fr

Vous pouvez offrir un de ces menus, ajouter des boissons (verre de vin 4 euros, café 2 euros, coupe de Champagne 9 euros …)
Menu Auberge comme autrefois 35 euros
Soupe à l’oignon
***
Gateau de foie de volaille, coulis de tomates
***
Entrecote sauce Béarnaise, gratin dauphinois
ou
Andouillette de Troyes, gratin dauphinois
***
Oeuf à la neige, crème anglaise à la praline
Petits fours
Menu saveurs Dauphinoises 49 euros
Ravioles du dauphiné aux champignons, vin Jaune
***
Saumon de fontaine de Réaumon à la Grenobloise
***
Granité Antésite de Voiron
***
Pigeon d’Autrans, tranche de  foie gras poêlée
***
Crème brulée à la Chartreuse
Petits fours
Menu foie gras de canard 75 euros
Fine tranche de foie gras fondant sur huitre pochée
***
Foie gras aux éclats de noisette, gelée de Porto
***
Pastilla de foie gras aux fruits de la passion
***
Foie gras poêlé sur un risotto aux morilles
***
Glace foie gras, mousse marron, gelée au café et poire pochée.
Petits fours

Anniversaire de l’Auberge Napoleon

2 décembre 2009

1804
2 décembre

Bonaparte devient empereur des Français

A 35 ans, le premier Consul, le général Napoléon Bonaparte, est sacré empereur des Français par le Pape Pie VII et devient Napoléon Ier. A l’issue de la cérémonie religieuse, qui se déroule en la cathédrale Notre-Dame, le nouveau souverain se couronne lui-même et couronne également son épouse Joséphine de Beauharnais. Il prête serment aux principes de liberté et d’égalité hérités de la révolution. Pendant deux semaines les festivités continueront dans la capitale. Le règne de Napoléon Ier durera jusqu’en 1814.

1805
2 décembre

Victoire d’Austerlitz

Un an jour pour jour après son avènement sur le trône de France, Napoléon remporte une bataille décisive lors de la campagne de Prusse près du village d’Austerlitz. Feignant un repli, il parvient à tromper les troupes de François II d’Autriche et d’Alexandre Ier, Tsar de toutes les Russies. Les forces autro-russes composées de 90 000 hommes, perdent 30 000 soldats. La France quant à elle ne dénombre que 7000 pertes sur 73 000 hommes. Avec la paix de Presbourg signée entre les trois empereurs (France, Autriche et Russie), la France se verra céder la Vénétie et la Bavière par François II

1985
2 décembre
Ouverture de l’Auberge Napoléon à Grenoble

180 années  après Austerlitz et le couronnement de l’Empereur, l’Auberge Napoléon ouvre ses portes au 7 de la rue Montorge à Grenoble.

Les vingt ans de l’Auberge, article paru dans les Affiches de Grenoble le 2 décembre 2005

Vingt ans: une valeur sûre.
par Humbert Lazzarotto

L’Auberge Napoléon est née, sur son emplacement actuel, décembre 1840
Elle a connu des transformations avant d’être reprise le 2 décembre 1985 (jour anniversaire du sacre de l’Empereur!) par Anne et Frédéric CABY qui n’ont conservé de l’établissement que la partie restaurant, en lui conférant une nouvelle image. Depuis cinq ans, Anne s’est tournée vers d’autres activités professionnelles, mais elle se consacre encore au choix de la vaisselle et des autres ustensiles élégants qui contribuent à ennoblir les arts de la table. On comprendra que notre chronique, consacrée aux vingt ans de L’Auberge Napoléon soit une célébration. La princesse impériale des fourneaux, c’est Agnès CHOTIN. Arrivée en 1992 dans ‘établissement comme second de cuisine, elle lui a donné une nouvelle impulsion qu’elle a amplifiée en devenant chef en 1995. Depuis, elle n’a cessé de s’épanouir en faisant profiter ses préparations de sa maturité, de son expérience, de sa créativité qui lui ont permis d’atteindre un nouveau palier qualitatif, il y a trois ans. Agnès CHOTIN élabore une cuisine gastronomique conçue avec rigueur et inventivité, c’est une cuisine de femme aux nuances dont le mystère n’est pas toujours révélé bien qu’on puisse en déceler – de ci, de là la finesse et les trouvailles artistiques. Frédéric CABY, passionné d’œnologie, courtois sans être guindé, aime conseiller le verre de vin en accord avec un mets, tout en respectant les préférences exprimées par ses hôtes…
…Pour les fêtes de fin d’année, propositions de « bons d’invitation » à offrir en cadeau.
L’Auberge Napoléon
(que les grands guides placent en tête
des restaurants de Grenoble intra-muros)
7, rue Montorge, 38000 Grenoble
Tél. 04 76 87 53 64; port. 06 22 73 89 05.
Site: http://www.auberge-napoleon.fr
Ouverte du lundi soir au samedi soir.

2 DÉCEMBRE 2005

2009
2 décembre

Les 24 ans de l’Auberge Napoléon

Pour fêter cet évènement, une coupe de Champagne sera offerte pour toute réservation en décembre !

Austerlitz